Immobilier : ce dont rêvent les Français

La maison ancienne rénovée, un rêve peut-être accessible.

La maison ancienne rénovée, un rêve peut-être accessible.

Une belle maison ancienne et rénovée, dans une grande métropole, tel semble être aujourd’hui le rêve immobilier des Français.

Sam suffit ? Do mi si la do ré ? Mon doux repos ? A vous de choisir, mais quoi qu’il en soit, la maison individuelle reste un fantasme de propriété pour une immense majorité de Français. C’est ce qu’il ressort d’une enquête publiée il y a quelques jours pour le compte du portail de la FNAIM et portant sur le rêve immobilier des Français. Aujourd’hui encore, ce rêve est précis. C’est celui d’une splendide maison ancienne et rénovée, avec tout le confort moderne comme il se doit. 76 % des femmes et 71 % des hommes expriment ce désir.

Paradoxalement, ce sont les jeunes, les 18-24 ans, qui mettent en avant ce souhait, à 95 % d’entre eux. Peut-être l’attrait de la grande maison pour y faire la fête avec copains et copines ? L’envie retombe un peu avec l’âge pour se stabiliser entre 65 et 75 % durant la période de la vie active. Mais elle remonte fortement avec l’arrivée de la retraite : 94 % des plus de 65 ans retrouvent cette très forte envie de propriété, qui s’explique par un besoin absolu de sécuriser son logement, à un âge où les revenus baissent et surtout de ne plus avoir de loyer à payer. D’une manière générale, il y a encore loin de la coupe aux lèvres, car la France est l’un des pays d’Europe à posséder le plus faible taux de propriétaires (58 %).

En revanche, la maison individuelle – et donc ancienne et rénovée – l’emporte très largement sur l’appartement, même magnifique. Ce sont d’ailleurs les hommes qui, très majoritairement, expriment ce désir. Peut-être parce que ce ne sont pas eux qui sont les plus assidus au ménage… et les femmes savent trop qu’une grande maison n’est pas chose évidente à entretenir !

Quant à savoir où devrait se situer, idéalement, la maison de leurs rêves, les Français plébiscitent d’abord l’Île-de-France, puis le sud de la Loire. Rhône-Alpes-Auvergne, Nouvelle-Aquitaine ou encore Occitanie font partie des destinations privilégiées, surtout dans les grandes villes ou leur immédiate périphérie. Les candidats à la propriété restent conscients de l’attrait et de l’avantage des métropoles en termes de bassins d’emplois et de services en tout genre (culture, loisirs, médical, commerces, etc.). Paris intra muros, saturée et hors de prix, n’attire, en revanche, que les 18-24 ans, qui y voient la ville des études, des sorties et peut-être du premier emploi. Au-delà, seulement 4 % des femmes et 14 % des hommes fantasment sur la capitale pour habiter. En tout cas, si ce rêve est aussi le vôtre, les agences du groupe Gironde Immobilier sont là pour vous aider à le réaliser.

www.immobilier-medoc.com

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>